Les huiles essentielles sont des condensés de Lumière. Il est donc normal qu’elles agissent sur nos corps énergétiques, en l’occurrence nos chakras. Considérons notre corps visible, avec pour frontière notre peau et au-delà, le corps de Lumière, corps invisible. Invisible pour la majorité d’entre nous, mais qui reste malgré tout très perceptible pour certains qui voient l’aura. D’autres notamment le ressentent, c’est le cas lors d’amputation d’un membre. L’amputé(e) ressent des douleurs ou gênes à l’endroit du membre disparu, donc dans le corps invisible.

Ce corps invisible baigne dans un univers d’ondes, de corpuscules et de couleurs. Un genre de magma qui nous relie les uns aux autres. C’est une nourriture indispensable à la vie de nos cellules. Toutes les créatures sont en fait reliées entre elles. Un peu comme les poissons dont le magma serait l’eau. Si une vibration désagréable venait à se passer dans ce grand magma dans lequel nous baignons tous, notre corps de Lumière le ressentirait à des degrés différents selon notre sensibilité. « Celui qui cueille une fleur, dérange une étoile »

Marie-France Pierre, sentir et ressentir, aromathérapie, huiles essentielles, cours d’aromathérapie, formation aromathérapie, développement personnel, formation méridiens, Janine Fontaine, formation chakras, formation dien chan, coaching Liège, rem, articularix, éclat de rose, Aromathérapie, chakras.

Je vais vous livrer ici quelques notions toutes simples concernant plus particulièrement les chakras. Nous verrons ensuite l’importance de bien choisir l’huile essentielle pour améliorer notre quotidien. Commençons par celui avec lequel j’ai débuté, le système indien, qui inclut les chakras et les points marmas. Ce sont deux systèmes reconnus depuis des milliers d’années par la médecine traditionnelle de l’Inde (voir mon article sur l’ayurveda). Les chakras, d’après l’enseignement reçu de Janine Fontaine, permettent de récolter l’énergie pour les distribuer aux méridiens via le corps éthérique, qui se trouve à 2 ou 3 cm de notre peau. Il y a 7 principaux chakras, qui se situent sur l’avant et l’arrière de notre corps. Le premier et le septième sont ceux qui n’ont pas de correspondance devant-derrière. Les cinq autres, oui.

Il existe aussi d’autres chakras comme ceux des mains et des pieds. Souvent, ceux-là sont à l’origine de troubles de l’équilibre, de grandes fatigues lorsqu’ils sont décollés. La science des chakras permet de sauver bien des vies. Il existe des chakras moins connus, mais tout aussi importants, que la pratique vous permettra de détecter.

Ma première rencontre avec les chakras

La première fois que j’ai remis un chakra, c’était en revenant d’un cours que je suivais avec Janine Fontaine (de 2000 à 2005). J’aimais beaucoup ses stages, et j’y retournais régulièrement afin de bien maîtriser cette méthode, que j’ai pratiquée couramment jusqu’en mars 2011.

Il s’agissait d’un membre de ma famille, un enfant de 14 ans qui s’écroulait, et qui devait mettre ses jambes en l’air, et attendre que « ça passe ». Il fut mon premier modèle (je déplore le mot « cobaye ». Cela devient normal de l’utiliser, alors que c’est la honte de l’humanité que de torturer des animaux en laboratoire, au nom d’une science sans conscience).

Cette première pratique en dehors des cours fut une belle réussite. Je lui remis le quatrième chakra, celui qui est au centre de la poitrine. Depuis, il n’a plus jamais eu ces malaises. Je cherchai l’origine : le décollage du TGV, trop brutal pour ses chakras.

Le chakra est une spirale qui se déploie sur des orbes, où elle change de sens. Parfois, il faut juste redonner de l’énergie au chakra. On peut y déposer de l’huile essentielle car cela va équilibrer l’organe qui est en relation avec ce chakra. J’ai découvert que le lédon du Groenland, appliqué sur le troisième chakra, permettait de rétablir certaines fonctions hépatiques. Mais le choix de l’huile essentielle est à déterminer au cas par cas. Ce qui convient à l’un ne convient pas nécessairement à l’autre. C’est pourquoi il est important d’apprendre à communiquer avec le corps subtil.

Il y a aussi des recettes toutes faites : il suffit d’appliquer sur le plexus solaire (troisième chakra, toujours) de l’huile essentielle de lavande, de menthe bergamote, de feuille d’oranger, pour apaiser l’anxiété. Car les émotions négatives comme le stress, la peur, bloquent parfois nos chakras. Là, pour choisir, laissez votre nez vous guider. Si l’huile est agressive, diluez-là dans un peu d’huile végétale. Voir mes cours d’aromathérapie.

Marie-France Pierre, sentir et ressentir, aromathérapie, huiles essentielles, cours d’aromathérapie, formation aromathérapie, développement personnel, formation méridiens, Janine Fontaine, formation chakras, formation dien chan, coaching Liège, rem, articularix, éclat de rose, chakras, Janine Fontaine.

Si vous êtes intéressé(e)s par mes cours sur les méridiens et chakras, saisissez l’opportunité de vous inscrire à la formation de développement personnel, un jour par mois pendant deux ans. Cette formation a débuté en 2001. Nous commencerons par l’apprentissage de la respiration, l’étude et pratique des huiles essentielles, et lors des stages d’été, nous aurons 4 jours sur l’olfactothérapie, et 4 jours sur les méridiens. Cela donnera le prérequis pour le stage sur les chakras.

Et vous, avez-vous déjà reçu un soin au niveau de chakras ?