Corinne Meÿer vous propose ici de mieux comprendre cet art divinatoire qu’est la cartomancie, en vous donnant un chemin pour bien commencer : oracle ou tarot ? Elle fait ensuite le point sur chacun d’entre eux.

De l’oracle au tarot

tarot mauve et bouleL’oracle répond d’une manière simple et précise aux questions posées dans tous les domaines de la vie (amour, finances, travail, santé, contrat). Exemple : celui de Belline traduit l’ambiance, le climat, quand et comment l’événement va se manifester pendant le tirage.

Les oracles développent rapidement l’intuition et permettent de prendre une décision par leurs symboles, qui transmettent un message.

Les oracles ont moins de cartes que les tarots, donc ils sont plus faciles à comprendre. Il faut se laisser guider. L’oracle donne confiance en soi ; il est le premier pas avant d’aborder les techniques du tarot.

Après avoir appris les oracles, le pas vers le tarot de Marseille était devenu nécessaire. Cette soif d’apprendre et d’évoluer passait par cette démarche personnelle.

Les origines

Les origines probables du Tarot remontent à la Chine antique, jusqu’au Moyen Orient. Les voyageurs de la route de la soie ont amené ces cartes en Occident, jusqu’en Arménie, où apparaissent les jeux de cartes de naïbi (les premiers jeux de cartes qui représentaient un personnage et sa fonction sociale).

Les premiers jeux de tarots remontent au XVe siècle en Italie du Nord. A l’époque, ils s’identifiaient à l’argent, aux règles de la vie quotidienne. Ils apparaissaient ainsi sous la forme d’enluminure, de peinture ou de dessin exécutés à la main, et ils illustrent un texte.

Le mot TAROT signifie la voie, le chemin à suivre. Il nous permet de découvrir les messages spirituels de vie des Arcanes.

Le Tarot de Marseille

A l’origine, le tarot dit « de Marseille » était un simple jeu de société. Il donnait des indications sur l’enseignement, l’éducation et la moralité. En donnant son nom à son tarot, Jean Noblet, Maître Cartier, a créé en 1650 les bases du tarot de Marseille telles que nous les connaissons aujourd’hui, et a contribué à son évolution.

C’est Nicolas Conver qui le mit sous presse à Marseille, sa ville, d’où son appellation. Grimaud, quant à lui, édite l’ancien tarot de Marseille.

Représentant l’homme dans l’univers, le tarot se compose de 22 arcanes majeurs et 56 mineurs. Le symbolisme et les couleurs des cartes nous montrent notre évolution intérieure.

tarot marseille celineLes 22 arcanes majeurs permettent de s’ouvrir à la connaissance de soi, à la spiritualité. Ils représentent la destinée d’une personne en passant par la joie, les épreuves, la réussite, l’amour, le détachement, la délivrance. Tous les secteurs de la vie sociale, l’intellect, l’argent, la spiritualité, le pouvoir, y sont représentés. Elles correspondent aussi aux 22 lettres hébraïques, de par leurs symboles.

Les 56 Mineures représentent les événements de la vie quotidienne.
Les Bâtons (secteur des artisans, paysans) concernent le travail, la création.
Les Deniers (secteur de la finance, des commerçants) concernent l’argent, le commerce.
Les Epées  (secteur de la justice, les procès, la guerre) concernent la lutte, la détermination.
Les Coupes (secteur des artistes, des chercheurs) concernent l’amour, l’enseignement.

Le tarot de Marseille reste, dans sa valeur traditionnelle, dépourvu de dessin, et cela peut parfois bloquer l’intuition et décourager l’apprenti. Il est demandé une grande patience, de la volonté pour accéder à sa lecture complète des 78 cartes. Cette lecture ouvre la porte sur les mystères dévoilés de l’univers, tels la Kabbale, la numérologie, l’astrologie. Elle donne les clés de la connaissance par la découverte et l’apprentissage d’autres tarots réputés et anciens.

Le point de vue de la tarologue

Pour bien comprendre les tarots, il est indispensable d’analyser chaque carte, d’apprendre à décrypter les bons codes, le symbolisme, les images, les mots, les nombres, les formes, les couleurs. Cet ensemble de connaissances permet de développer son intuition.

Je vous conseille aussi, comme moi, de pratiquer la méditation pour rester aligné(e) et connecté(e), afin de toujours transmettre l’essentiel de ce qui doit être partagé avec la personne qui consulte. La méditation accroît les connaissances, comme la pratique régulière.

J’opte davantage pour l’apprentissage des tarots comme le tarot Universel, le tarot de Botticelli, le tarot de Visconti. Structurés comme le tarot de Marseille, ces jeux stimulent à mes yeux davantage l’inspiration et l’intuition, par la méditation de la carte et de son symbolisme puissant. Chaque carte, parfois pourvue de dorure, comporte des dessins colorés forts en symboles, représentant une scène de vie.

Ce qui est primordial c’est de pratiquer le tarot de son choix, celui avec lequel on ressent une fusion dans un rapport simple. Cette pratique doit être ludique et doit vous procurer un moment de réflexion et de méditation sur votre devenir.

Votre choix portera sur le visuel du jeu qui correspondra à vos énergies. Soyez attentif : un prochain article sera consacré au tirage des sentiments !

Corinne vous propose régulièrement des articles pour mieux vous familiariser avec la tarologie, l’astrologie et l’Astro Logis. Personnellement, j’ai suivi sa formation sur l’oracle de Belline, j’en suis enchantée ! Je réserve aussi directement ma consultation sur son site :  http://www.corinnemeyer.com. Elle me joint par téléphone ou par Skype. Je ne peux que la recommander tant pour son expérience et son sérieux, que pour sa simplicité.